victime
femme en difficulté
violence conjugale

Témoignages


Dès mon arrivée à la Maison Hélène-Lacroix, je me suis sentie en sécurité.
J'ai trouvé les lieux rassurants, les intervenantes compétentes
et à l'écoute de mes besoins.
De plus, l'atmosphère chaleureuse et apaisante m'a aidée à me centrer sur moi et m'a permis de me trouver de nouveaux intérêts.

J'ai profité de mon séjour pour prendre soin de moi au quotidien
et ainsi retrouver la confiance en moi que j'avais perdue.

En mettant les pieds à la Maison Hélène-Lacroix, tu fais le choix de ne plus être seule avec ta souffrance. Les intervenantes sont là pour te supporter, t'encourager et te rassurer.

Bon séjour à la Maison Hélène-Lacroix.

Shantal, 26 ans


Que puis-je dire autre que merci!
Après un an et un mois de mes trois mois d'hébergement à la Maison Hélène-Lacroix, je peux faire une analyse plus approfondie sur moi-même.
Voici trois volets:
- Ce que j'étais devenue comme personne avant mon arrivée.
- Ce que je suis devenue durant mon séjour à la Maison Hélène-Lacroix.
- Ce que je suis maintenant aujourd'hui.
Avant mon entrée à la Maison:
Insécure, perdue, aucune estime de moi-même, démolie physiquement ainsi que psychologiquement, sans ressources, j'étais à la rue je m'éteignais etje voulais mourir ne contôlant plus ma vie, n'ayant plus d'identité propre et surtout je n'étais que l'ombre de moi-même.
Durant mon séjour à la Maison Hélène-Lacroix:
Prise en charge par les intervenantes pour de l'écoute, du soutien de l'aide psychologique, des rencontres individuelles à volonté afin de me sécuriser jour et nuit.
Plan d'intervention pour gérer mes peurs, ateliers sur les angoisses, le contrôle, l'estime de soi.
Durant ces trois mois d'hébergement, j'ai profité aussi de la bonne nourriture et des activités offertes afin de se changer les idées. J'ai partagé ausssi avec d'autres femmes qui subissaient aussi la violence à plusieurs niveaux.
Pas un matin ne passait sans qu'une intervenante de nuit nous disent
avec un merveilleux sourire BON MATIN...et je garde encore aujourd'hui ce souvenir à mon réveil.
Aujourd'hui après un an et un mois voici ce que je suis:
Une femme qui a fini de survivre, mais qui vit
Une femme qui se fait confiance, car je suis une personne à part entière
Une femme qui ne se laisse plus contrôler par la vie, mais contrôle sa vie
Une femme qui voit la lumière du phare allumé de la Maison Hélène-Lacroix
Une femme qui a acquis des habilités qui me permettre de m'accomplir, mais surtout une femme qui voit la vie comme un jardin de roses parsemé parfois de difficultés mais une femme qui a un phare à la Maison Hélène-Lacroix où je peux aller me ressourcer que ce soit en présence ou en pensée, car la Maison Hélène-Lacroix est un havre de paix
où tu ne dois pas t'aseoir sur tes lauriers...mais aller au delà de la souffrance pour atteindre la paix intérieure. C'est un dur travailsur soi, c'est le travail d'une vie, je suis encore en processus de libération.
Mille fois merci et longue vie à la Maison Hélène-Lacroix
Du fond de mon coeur,

Jocelyne


Mon passage à la Maison Hélène-Lacroix m'a fait comprendre ce qu'est la manipulation et le contrôle. Par les ateliers, j'ai pu assimiler le cercle de la violence ce qui me permet aujourd'hui de mieux identifier les situations qui peuvent me briser.
En arrivant à la Maison Hélène-Lacroix ce qui m'a frappé le plus, c'est l'accueil et le sourire des intervenantes. Je suis restée longtemps renfermée sur moi-même, brisée, amoindrie et détruite, mais aujourd'hui je me rends compte qu'il est possible de vivre seule et que cela m'apporte la paix et la douceur dont j'ai besoin pour me retrouver. Cela me fait également réaliser au fil des jours que j'ai beaucoup de qualités et beaucoup de potentiel.
Je n'oublierai jamais la Maison Hélène-Lacroix, le support que j'y ai reçu et surtout le fait de ne m'y être jamais sentie jugée. Aujourd'hui je fonce dans la vie et je profite de tout ce que celle-ci peut m'offrir, comme par exemple, mes amies, ma famille et même mon papa que je viens de perdre mais qui est toujours là près de moi.
Maintenant je réalise que les femmes peuvent avoir tellement de ressources pour s'en sortir et je suis fière d'avoir eu le courage d'aller à la Maison Hélène-Lacroix et me sortir de l'enfer qu'était ma vie. Je suis la preuve vivante qu'on peut avec de l'aide réussir et je vous en
remercie.

Lucille


Maison Hélène-Lacroix,
Tu es la vertu qui enlève les tourments de mon coeur déprimé.
Après les souffrances répétées, tu fais sourire mon âme torturée.
Tu me fais resplendir, tu me redonnes des ailes pour m'épanouir.
Tu me fais passer de l'épreuve à la joie, tu consoles mon coeur meurtri après tant de lassitude.
De jour en jour, tu me renforces et me réjouis.
Tu apaises la tempête dans mon âme, tu me redonne le goût de vivre.
Mille fois MERCI!
Christine

Je n'aime pas avoir ces pensées contradictoires:
ton indifférence me fait mal
ton attention me fait mal
ton indifférence me fait douté
ton attention me prouve que j'ai raison

Mon corps, mon coeur...mon âme me crient que je ne t'aime plus!!
Mes souvenirs, mon visage dans le miroir me montrent que je ne
t'aime plus!!
Mes sourires, mes joies, ma liberté me font ressentir que je ne t'aime plus!!

Je ne t'aime plus mais jamais je ne t'oublierai. Je suis forte comme tu ne l'as jamais pensé. Je suis jolie comme tu ne l'as jamais vu. Je suis heureuse comme tu ne l'as jamais su. Je suis moi comme tu ne m'as jamais connu.
Je suis fière d'être moi, je suis fière de moi.
Tu n'es plus, je ne suis plus en colère après toi mais j'ai de la peine comme tu n'en auras jamais...
J'ai d'la peine, pas pour toi mais pour moi...
J'ai d'la peine parce que j'ai mal pour toi, alors que justement tu n'en vaux pas la peine...
________________________________________________________________
























































































































































































































































 

seconde étape bénévole
siborg2